Comment choisir un hébergement durable ?

Publié par Lucas Fonseque le

Comment choisir un hébergement durable ?

Le voyage durable est de plus en plus populaire à mesure que les gens commencent à prendre conscience de l'urgence des problèmes mondiaux auxquels nous sommes confrontés. Mais il peut être difficile de déterminer quelles sont les meilleures options pour des vacances écologiques, éthiques et durables. Apprendre à choisir un logement durable est une partie essentielle du puzzle.

Dans cet article, nous examinerons donc les types d'hébergement les plus appropriés et ce que les voyageurs devraient rechercher pour trouver un lieu de séjour durable.

 

Quel type d'hébergement est le plus durable ?

Quel que soit votre budget, l'option d'hébergement la plus durable est souvent aussi la moins chère. Bien qu'il existe de nombreux hôtels, maisons d'accueil, fermes et auberges durables, le camping offre souvent les meilleures options pour une aventure à faible impact. Le camping sous tente à faible impact offre des possibilités de se rapprocher du monde naturel, et les campings durables ne peuvent avoir qu'un impact minimal sur l'environnement, tant au niveau local que mondial.

Bien que le camping ne convienne évidemment pas à tout le monde, si vous êtes jeune et relativement en bonne santé, c'est certainement un choix à envisager. Le camping peut être bien plus luxueux que vous ne l'imaginez. Le "glamping" ou camping glamour, comme on l'appelle, peut offrir un séjour au même titre qu'un hébergement à l'hôtel. Vous pouvez donc toujours choisir une option durable de "glamping" même si le camping sous tente et le "roughing it" ne sont pas votre tasse de thé.

 

Examinez comment et où l'hébergement a été construit

L'une des raisons pour lesquelles le camping ou le glamping peuvent être plus durables que d'autres options est que souvent, les infrastructures et les bâtiments nécessaires sur le site sont moins polluants et ont un impact moindre sur l'environnement local que la construction d'un grand hôtel ou d'un autre type de logement.

N'oubliez pas qu'une grande partie du coût du carbone du tourisme est lié à la construction d'hébergements et d'autres installations touristiques. Les options durables peuvent utiliser les structures existantes. Elles peuvent également réduire l'impact de la construction en utilisant des matériaux de récupération, des options écologiques et des matériaux naturels comme, par exemple, le bois, la paille et l'argile.

Il convient également de tenir compte de l'endroit où le logement a été construit. L'habitat a-t-il été détruit au cours du processus ? S'agit-il d'une zone verte ou d'une friche industrielle ? La terre utilisée serait-elle mieux utilisée pour les efforts de conservation ou pour la culture de denrées alimentaires ? Lors du choix d'un logement durable, il est important de prendre en compte non seulement le coût du carbone et les autres coûts environnementaux de la construction, mais aussi l'impact qu'elle a eu et qu'elle a sur le milieu environnant.

 

Examinez la façon dont il est meublé et aménagé

Il est également important de réfléchir à la manière dont le logement a été meublé et équipé. La décoration intérieure est-elle naturelle et non polluante ? Le mobilier est-il recyclé ou fabriqué à partir de matériaux naturels ? Tous les détails ont-ils été réglés pour offrir un logement confortable et attrayant sans nuire à la planète ? Si les réponses sont positives, le logement en question pourrait être un choix durable.

 

Examinez la quantité d'énergie utilisée et sa provenance

Bien entendu, un autre facteur important de la durabilité des logements de vacances est l'énergie utilisée et sa provenance. Les options d'hébergement durable tireront toujours leur énergie de sources d'énergie renouvelables telles que le solaire, le vent ou l'eau, dans la mesure du possible. Ces hébergements auront également pris des mesures pour réduire la consommation d'énergie, comme l'installation d'un éclairage LED à faible consommation d'énergie, la réduction des besoins de chauffage ou de climatisation grâce à une conception intelligente et en faisant attention à la façon et à la fréquence de la lessive, par exemple.

 

Tenir compte de la quantité d'eau utilisée et de sa provenance

La réduction de la consommation d'eau est un autre facteur important pour un logement durable. Une option véritablement durable consistera à réduire la consommation d'eau douce partout où c'est possible - là encore, grâce à des pratiques de lavage prudentes et à d'autres mesures telles que le captage et la réutilisation des eaux grises, et peut-être même en remplaçant les toilettes à chasse d'eau par un système de compostage. Les logements durables pourraient également récupérer l'eau de pluie des toits et même la filtrer pour l'utiliser dans les locaux.


Tenir compte de la nourriture qui est fournie

Dans un système véritablement durable, un lieu d'hébergement peut également fournir aux hôtes une certaine quantité de nourriture cultivée localement. Mieux encore, de nombreuses options d'hébergement durable cultivent au moins une partie de la nourriture dans leurs propres locaux. En fournissant des aliments cultivés biologiquement sur place, les options d'hébergement durable peuvent contribuer à réduire les kilomètres parcourus par les aliments, leur empreinte carbone et la pollution par le plastique.

Il est évident que les campings, les fermes et les hébergements ruraux peuvent avoir des potagers. Mais même les hôtels durables dans les villes ou les stations balnéaires peuvent fournir des aliments locaux et biologiques. La nourriture peut, par exemple, être cultivée sur les toits ou les balcons, ou même à l'intérieur. Même dans de petits espaces, il est possible de cultiver une quantité surprenante de nourriture lorsque les bonnes techniques sont utilisées.

 

Réfléchissez à ce qu'il advient des déchets sur place

Les déchets alimentaires, les déchets plastiques et d'autres formes de déchets peuvent constituer un problème majeur dans l'industrie du tourisme. L'afflux d'un grand nombre de personnes dans une région peut mettre à rude épreuve les systèmes locaux de gestion des déchets. Les hébergements durables s'efforceront toujours de se rapprocher le plus possible de l'objectif de zéro déchet. Les déchets alimentaires, par exemple, peuvent être transformés en compost pour produire davantage de nourriture. L'utilisation de plastique peut être réduite au point de ne produire que peu ou pas de déchets plastiques. En réduisant, réutilisant, réparant et recyclant, les propriétaires de logements durables peuvent faire leur part pour réduire les problèmes de déchets.

 

Examinez l'impact de l'entreprise sur la communauté locale

Une dernière chose à prendre en compte dans le choix d'un logement durable est qu'aucune entreprise ne fonctionne en vase clos. Une option de logement véritablement durable sera toujours pleinement intégrée dans la communauté locale. Elle apportera des emplois et des revenus à la population locale et permettra de réinvestir les bénéfices pour faire de la région un meilleur endroit où vivre pour la population locale.

 

 

← Article précédent Article suivant →